Non-human regeneration
Tangible utopias

MAXIDREAMS

création participative d’une colonie internationale de reveurs

Florence Doléac

Acteur

Florence Doléac est un électron libre ; éclectique, elle intervient dans des domaines très divers, brouille les pistes et brise les frontières des catégories usuelles entre art et design ; elle déploie une critique douce du fonctionnalisme. Ses propositions se jouent des codes établis afin de perturber nos habitudes de perception ; elle intercepte nos gestes en pointant leurs limites. L’incongruité des situations provoquées nous renvoie à notre imaginaire, allégeant une réalité excessivement bridée. Née en 1968 à Toulouse Vit entre Paris et la Bretagne/ Finistère. Depuis 2004 elle enseigne dans le secteur Design Objet de l’Ecole des Arts Déco de Paris (EnsAD).

Action

Maxidreams est un projet-Action en cours qui se traduit par l’installation simultanée en pleine nature d'une série de « lits de rêve » dans plusieurs pays du monde. Tout un chacun est invité à devenir membre de la Colonie Internationale de Rêveurs, en construisant son propre lit. Une cartographie participative synthétise tous les lieux d’implantation des lits et les différentes espèces d’arbres choisies en fonction des situations géographiques et météorologiques spécifiques aux lieux d’implantation. Une application mobile Maxidreams, répertorie déjà les lieux, les images des participants ainsi qu’une banque de rêves. Elle présente et relate les différents récits de cette nouvelle colonie internationale de rêveurs. Ce réseau sera lui-même bientôt mis en relation avec plusieurs ethno-psychiatres et centres de recherche scientifiques sur le sommeil, où les chercheurs étudient l’activité du cerveau pendant les rêves. MAXIDREAMS orchestre différentes expériences et connaissances sur le rêve afin de partager et employer au mieux ce matériau « visionnaire ».
Projet soutenu par la FNAGP/2018

© Florence Doléac

© Florence Doléac

© Florence Doléac

© Florence Doléac

© Florence Doléac

© Florence Doléac

Projet soutenu par la FNAGP

Maxidreams trouve son inspiration dans l’œuvre de l’auteur américain Maurice Sendak « Max et les maximonstres ». Il s’agit d'une série de lits installés dans la nature, propice à la réalisation de rêves. Les lits sont entourés de quatre arbres aux quatre coins dont la canopée forment un ciel de lit. Ces lits de rêves sont installés dans la nature, dans plusieurs pays bientôt; une cartographie synthétisera tous les lieux d’implantation des lits dans le monde. Chaque installation est réalisée avec une espèce d’arbres différente, choisie en fonction des situations géographiques et météorologique spécifique au lieu d’implantation. Tout un chacun est invité à devenir membre de la Colonie Internationale de Rêveurs, en construisant son propre lit. Une application mobile Maxidreams, répertorie les lieux, les images des participants ainsi qu’une banque de rêves. Elle présente les différents récits de cette nouvelle colonie internationale de rêveurs. Les dormeurs sont sollicités afin de tenter de se souvenir de leurs rêves et de les relater. Ce réseau sera lui-même bientôt mis en relation avec plusieurs centres de recherche scientifiques sur le sommeil où les chercheurs étudient l’activité du cerveau pendant les rêves, et diverses échanges d’ethno-psychiatres.
Ce projet expérimental et international, s’envisage comme une trilogie qui associe des participants volontaires à l’art, à des scientifiques et des etno-psychiatres. MAXIDREAMS orchestre différentes expériences et connaissances sur le rêve afin d’utiliser au mieux ce matériau «visionnaire».

Premier lit installé à la chapelle de Gabriac / Cévennes, été 2018

Edition des lits de rêves de Florence Doléac: Keymouse
Logo: Petra Myzyk et Jean-François Moriceau
Photos: Joëlle Bachetta

Deuxième lit installé à Nègrepelisse / La cuisine, centre d’art et de design, été 2019

Dans le parcours « Dodocho », Marchand de sable & Maxidreams, parcours d’exposition et d’oeuvres dans l’espace public en Tarn-et-Garonne proposé par Florence Doléac, Commissariat du parcours « Dodocho » : Yvan Poulain, La cuisine, centre d’art et de design, Marie Delanoé et Sylvain Thédon, musée Calbet. Le lit Maxidreams de Nègrepelisse est située sur l’île bordée par l’Aveyron dans un parc public, ouvert, en contrebas du château qui héberge le centre d’art. Maxidreams II invite le visiteur à passer la nuit à la belle étoile, entre quatre tilleuls odorants. Libre ensuite au dormeur d’un soir, de déposer par écrit ses rêves sur la plateforme en ligne, et documenter sur la toile, ses songes d’une nuit d’été (www.maxidreams.net).