Situated education, Human and Non-human heritage preservation, Shared knowledge

ACT 4 ENERGY

Atelier 21 et les étudiants Antoine Tour et Quentin Poudollec

Acteur

L’Atelier 21 est un studio de design orienté sur la question énergétique, les solutions lowtech et l’expertise énergétique. Depuis 15 ans, il mène de multiples projets pour concevoir et diffuser de nouvelles pratiques en matière d’énergie. Ces projets peuvent prendre la forme de programmes de recherche (pour étudier et expérimenter des solutions alternatives), d’actions sociales (pour aider les territoires et leurs habitants à lutter contre les préjudices énergétiques), ou encore d’activités culturelles (pour éduquer aux nouvelles pratiques énergétiques à travers des expériences ludiques, conviviales et parfois même festives) en mêlant à la fois les arts, les sciences et la technologie. Les membres de l’Atelier 21 et son fondateur le designer Cédric Carles, croient fortement en l’intelligence collective et mobilisent l’ensemble des acteurs (citoyens, entreprises et organismes publics) pour changer les pratiques individuelles et collectives afin de répondre aux besoins écologiques grandissants de notre société.

Action

Le studio « Act 4 Energy » (format de laboratoire transdisciplinaire sur l’année) a été animé à l’année au sein de l’Ecole des Arts Décoratifs par l’Atelier 21 et deux étudiants en 5ème année Design Objet : Antoine Tour et Quentin Poudoulec. Lieu de réflexion et d’Action, il entreprend de de faire émerger de nouvelles solutions et de valoriser d’autres existantes dans le contexte de la précarité étudiante. Il contribue à l’initiative « Act 4 Energy », qui propose depuis deux ans des ateliers destinés aux étudiants et envisage des solutions d'urgences à bas coût pour améliorer le confort thermique de leurs logements et réduire leur consommation énergétique. Dans le cadre du studio l’Atelier 21 a développé une plateforme numérique, la Repair Room, un outil de pair-à-pair basé sur un format d’entraide qui permet de recueillir un ensemble d'expériences et de solutions sous une forme partageable et répliquable. Une permanence numérique sur Discord permet aux étudiants de s'informer, poser des questions spécifiques sur l’alimentation, le logement et la précarité énergétique.

Test de matière pour la table Kotastu, Antoine Tour ©ACT4ENERGY Atelier21

La précarisation du secteur de l’énergie, dépendant de secteurs de marchés financiers liés au logement et à la privatisation des entreprises nationales, fait que de plus en plus de logements se délabrent par manque d’entretien, et deviennent des structures défaillantes et onéreuses. En France, la vague d’hygiénisation des villes du XIXème siècle a remplacé le poêle d’autrefois en équipant progressivement les intérieurs de systèmes de chauffage central. Ce changement de paradigme du «chauffer local» au «chauffer partagé» est remis en question pour des raisons économiques et écologiques aujourd’hui. La précarité et le retour de la mutualisation de l’énergie au sein de l’habitat deviennent un véritable enjeu. Comment chauffer mieux, de façon plus responsable en respectant nos milieux de vie ? Dans la continuité des recherches effectuées par Atelier 21, l’atelier propose de créer un kotatsu, mobilier japonais low tech, qui permet de chauffer localement une table, un espace de travail, à l’instar du poêle ou du korsi [Iran]. En plus de proposer une initiative simple à créer, le kotatsu peut être créé sur un mobilier déjà existant et à partir de chutes de textile, rationalisant ainsi la perte de matière.

Avec la collaboration de Antoine Tour

Montage de la marmite norvégienne, Couturières masquées avec le FUNLAB TOURS ©ACT4ENERGY Atelier21

Rembourrage de la marmite norvégienne, Couturières masquées 37 avec le FUNLAB TOURS ©ACT4ENERGY Atelier21 ©ACT4ENERGY Atelier21

Marmite norvégienne DIY, Couturières masquées avec le FUNLAB TOURS ©ACT4ENERGY Atelier21

Tutoriel de réparation d'urgence d'une fenêtre cassée dans une résidence universitaire, ESADPTM, ©ACT4ENERGY Atelier21

Représentation sensible des zones de roid dans le logement étudiant, SADPTM, ©ACT4ENERGY Atelier21

Plan des zones de froid et de chaleur dans le logement étudiant, ESADPTM, ©ACT4ENERGY Atelier21

Surisolation de fenêtre, Laury Guillien, ©ACT4ENERGY Atelier21

Du “studio” MAFE au “studio” Act 4 Energy

Lors de l'élaboration du “studio” (format EnsAD de laboratoire transdisciplinaire) nous avions imaginé travailler sur les questions d'agriculture durable, d'énergie et d'alimentation. Le “studio” MAFE Memory/Agriculture/Food/Energy proposait d'envisager une ville plus résiliente, durable et moins impactante, de s'inspirer de l’histoire des innovations à la manière de nos recherches sur les brevets anciens (https://paleo-energetique.org) et d'interagir avec des acteurs de terrain, de trouver des moyens concrets d'agir tout en convoquant la créativité des étudiants du studio. La crise sanitaire du Covid-19 a ébranlé la croyance d’une résilience des villes ainsi que la confiance des citoyens dans la gestion des flux alimentaires et énergétiques. Le confinement et les différentes crises économiques, sociales, et psychologiques traversées par les étudiant.e.s français.e.s ont poussé l’Atelier 21 à revoir l’orientation générale du studio et de lui donner une résonance profonde et actuelle mobilisant les étudiants sur leur propre urgence, donnant ainsi un sens concret au mot recherche-action. En effet, dans certaines régions de France, jusqu’à 70% des étudiant.e.s sont en précarité énergétique avérée, selon la définition de l’ONPE , il s’agit selon le pire scénario de près de deux millions d'étudiant.e.s concerné.e.s en 2023.

Étant donné le contexte du “studio”, basé sur le projet 4Cs qui propose des réflexions sur la culture et la créativité au service d'impacts sociaux positifs, plutôt que de penser uniquement la ville de demain sur le thème agriculture-alimentation-énergie comme prévu initialement, nous avons décidé de panser la ville de maintenant sur l'urgence de la précarité vécue par des étudiant.e.s en France et activer ainsi la dernière des initiatives de recherche-action collaborative menée par l’Atelier21 : Act 4 Energy. De nombreux.e.s étudiant.e.s sont touché.e.s par la précarité et l’Atelier 21 s’engage auprès d’associations telles que AGORAE et LINKEE, qui agissent contre la précarité alimentaire des étudiants.

Le “studio” créatif Act 4 Energy, au sein de l’EnsAD, est devenu un lieu de réflexion et d’action avec l’intention de faire émerger de nouvelles solutions et de valoriser certaines existantes. Act 4 Energy existe depuis 2 ans et propose des ateliers destinés aux étudiants pour qu'ils réalisent des solutions d'urgences à bas coût pour améliorer le confort thermique de leurs logements et réduire leur consommation énergétique. Les ateliers sont réalisés en fonction des problématiques rencontrées par les étudiants sur leur logement. Chaque réalisation fait l'objet d'une restitution sous forme de tutoriels disponibles en ligne. Pendant les ateliers nous imaginons, prototypons et partageons en open-source solutions, tutoriels et bonnes pratiques pour améliorer le confort thermique, faire des économies. D’autres organismes tels que l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris, l’École Supérieure d'Art et de Design d'Orléans, l’École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée, le Lycée Condorcet à Montreuil, le FUNLab - FabLab de Tours, y participent déjà. L’ensemble des actions Act 4 Energy sont relayées par des réseaux comme le Refedd ou la Chaire HOPE. L’initiative est aussi soutenue par Radio Dihaille-Ouailles, une émission co-produite avec le FUNLab, et diffusée mensuellement par Radio Campus et Radio Béton autour d’initiatives DIY, de makers solidaires et des actions lancées pour répondre aux différentes formes de précarité (alimentaire, énergétique, informatique) auprès des étudiants et plus largement auprès des personnes en situation de précarité (jeunes, familles, seniors). Lors du studio Act 4 Energy à l’EnsAD, nous avons constaté que la précarité étudiante est multiple et il y a donc nécessité de se concentrer autour d’une écoute et de réponses claires à des besoins précis: humidité, consommation, isolation, mise en place de solutions low tech ou encore aide juridique. Nous avons alors décidé ensemble de renforcer l’initiative par la création de la plateforme numérique Repair Room dédiée à l'aide et à l'accompagnement des personnes en situation de précarité énergétique. La permanence numérique assurée par cette plateforme s’est traduite par la création d’un forum en ligne, sur Discord, permettant aux étudiant.e.s de s'informer, poser des questions spécifiques sur l’alimentation, le logement et la précarité énergétique. Par l’utilisation d’outils collaboratifs, simples et complets, comme un formulaire et un chat qui constituent sa base de données, au sein de Act 4 Energy, l’Atelier 21 et les étudiants ont développé un outil de pair-à-pair basé sur un format d’entraide qui permet de recueillir un ensemble d'expériences et de solutions sous une forme partageable et réplicable.

En plus du “studio”, un deuxième workshop avec les étudiant.e.s en quatrième année du secteur Design Objet de l’EnsAD, a permis de tester ces outils et agir autour des données thermiques au sein des logements étudiants afin d’améliorer leur conditions d'humidité, de régler les problèmes d’insalubrité et d’inconfort thermique, caractériques durant la période hivernale.

Les réflexions de Act 4 Energy ont permis de compléter la plateforme digitale Repair Room par une série de kakemonos, visant à améliorer la communication du projet Act 4 Energy et favoriser ainsi l’entraide étudiante. Ces kakémonos constituent un support essentiel de l’initiative et pourront être utilisés lors d’événements étudiants de différente nature. Le studio s’est aussi traduit par la réalisation d’objets qui pourraient être réalisés aisément par la communauté étudiante grâce à l’existence de la plateforme.